mars 2018
Actualités

Rédiger un règlement sur la prescription de médicaments par les IA

L’Ordre peaufine les facteurs dont il doit tenir compte pour rédiger un règlement traitant de la prescription de médicaments par les IA. Le Conseil discute depuis quelques mois des questions stratégiques liées à cet ajout au champ d’application de l’IA.  

Les dispositions législatives du gouvernement de l’Ontario énoncent que les IA qui répondent à certaines exigences seront autorisées à prescrire certains médicaments et à communiquer des diagnostics aux fins de prescription d’un médicament.  

La réglementation des soins infirmiers est, toutefois, complexe. Entre autres, quelle sera l’incidence de cette autorisation sur les autres éléments de l’exercice infirmier, notamment l’administration et la délivrance de médicaments, et la délégation d’actes autorisés? À titre d’exemple, l’IA a actuellement besoin d’un ordre d’un autre professionnel de la santé (un médecin ou une IP par exemple) pour administrer des médicaments par voie d’injection ou d’inhalation, ou pour délivrer des médicaments.  

Nous reconnaissons aussi qu’à l’avenir, lorsqu’une IA prescrit un médicament, une autre infirmière pourrait être appelée à administrer ou délivrer ce médicament à un client.  

Enfin, le règlement actuel interdit aux infirmières de déléguer certains actes autorisés si le risque de préjudice à la population est élevé. Par exemple, il est interdit à l’IP de déléguer l’acte autorisé de prescription de médicaments. (Qu’est-ce qui s’entend de délégation? [anglais])

Dans cette optique, le Conseil a favorisé un règlement futur sur la prescription de médicaments par l’IA qui doit :  

  • permettre aux IA qui prescrivent des médicaments d’administrer (par voie d’injection ou d’inhalation) et de délivrer ces médicaments sans l’ordre d’un autre professionnel de la santé

  • permettre à d’autres IA et IAA d’administrer (par voie d’injection ou d’inhalation) et de délivrer les médicaments prescrits par l’IA.

Le règlement futur doit aussi interdire à l’IA de déléguer les actes autorisés suivants : prescrire un médicament et communiquer un diagnostic aux fins de prescription. Cette interdiction n’affectera pas la capacité de l’IA à rédiger un ordre visant un médicament qu’elle est autorisée à prescrire. La délégation et les ordres sont deux activités distinctes. Renseignez-vous en lisant Mécanismes d’autorisation.

Remarque : Les lois qui régissent les hôpitaux en Ontario n’autorisent pas l’IA à prescrire des médicaments aux patients hospitalisés; par conséquent, les changements qui seront apportés au règlement n’auront aucun effet dans le contexte hospitalier (patients hospitalisés et patients externes).

Renseignez-vous sur notre cheminement vers la prescription de médicaments par l’IA à www.cno.org/journey-to-rn-prescribing (anglais).

Back to Top