août 2018
Pleins feux sur…

Parle-t-on de directive médicale ou de prescription?

L'Ordre continue de travailler sur des changements qui, à l'avenir, permettront à certaines IA de prescrire certains médicaments. Toutefois, nos consultations avec des infirmières, et d'autres intervenants, révèlent que de nombreuses personnes confondent la prescription et les directives médicales, ce qui n'est pas la même chose. Toutes les infirmières, qu'elles utilisent des directives médicales ou la prescription, doivent clairement connaître la provenance de leur autorisation et savoir quelles sont leurs obligations redditionnelles.

Prescription

Lors de nos consultations, certaines infirmières ont déclaré qu'elles « prescrivent déjà » par l’application de directives médicales. Ceci est inexact. Prescrire signifie remettre une ordonnance; il s'agit d'un ordre, d'une autorisation ou d'une instruction de fournir ou exécuter une procédure, un traitement, une médication ou une intervention. 

Le professionnel qui prescrit un médicament doit en avoir l'autorisation légale et il assume la responsabilité de l'ordonnance. Cela comprend le fait de déterminer si le traitement est approprié et si l'état du client justifie un tel traitement.

Directives médicales

Les directives médicales permettent aux infirmières d’exécuter une procédure, un traitement, une médication ou une intervention pour tous les clients satisfaisant à des conditions spécifiques et dans des circonstances particulières.  

Une directive médicale pour une médication est autorisée par un professionnel de la santé autorisé à prescrire le ou les médicaments, comme un médecin ou un IP. Le professionnel de la santé qui autorise la directive médicale en est l'ultime responsable. Les infirmières qui utilisent la directive ne prescrivent pas le ou les médicaments en question. Plutôt, elles exécutent une ordonnance d'un autre professionnel de la santé.

Les infirmières utilisant des directives médicales sont responsables de leur exécution de manière sécuritaire. Cela comprend l'évaluation du client pour s'assurer que les conditions et circonstances énoncées dans la directive sont satisfaites. En cas de questions quant à savoir si la directive convient à un client, il est attendu que l'infirmière se renseigne auprès du médecin ou de IP qui autorise l'intervention. Pour de plus amples renseignements, voir la norme d'exercice L’administration de médicaments et les directives professionnelles Mécanismes d’autorisation et Les directives.

Prescription de médicaments par les IA en préparation

Nous prévoyons que la prescription de médicaments par les IA sera effective dans de nombreux milieux de travail, notamment dans les centres de santé communautaire, les foyers de soins de longue durée et les maisons de retraite, où des directives médicales sont souvent utilisées. Par conséquent, les infirmières et les employeurs doivent connaître les différences entre les directives médicales et la prescription et doivent faire preuve d'une plus grande diligence pour s'assurer que les responsabilités de chacun sont clairement définies. 

Par exemple, une IA autorisée à prescrire peut donner un médicament à un client et une infirmière non autorisée à prescrire peut être autorisée à donner ce même médicament à un autre client, en application d'une directive médicale. Bien que le résultat pour le client puisse être le même, il est important que les infirmières et les employeurs comprennent que l'IA autorisée à prescrire et l'infirmière non autorisée à prescrire n'ont pas les mêmes obligations redditionnelles lorsqu'elles donnent le même médicament.

En outre, il se peut que les IA autorisées à prescrire puissent, elles aussi, toujours devoir utiliser des directives médicales. Par exemple, elles peuvent utiliser des directives pour des médicaments qu'elles ne sont pas autorisées à prescrire.

Restez à l'affût et visitez notre page Web Journey to RN prescribing (en anglais seulement).

Back to Top